11 novembre 2016

Saint Maurice (suite): avis de tempête sur la ville


Dans un article publié le 7 novembre 2016, nous avions dénoncé l’attitude de 2 conseillers municipaux de l’opposition qui avaient tourné casaque pour rallier les bancs de la majorité.

Il semble que Saint Maurice soit victime d’un micro climat où un Eole capricieux prend un malin plaisir à faire virevolter les girouettes qui composent désormais tous les membres du conseil municipal ; un vent mauvais vient de frapper la ville ébouriffant la blanche chevelure du premier édile de la ville. Dans un premier temps, le maire de Saint-Maurice avait décidé de ne pas prendre parti dans la primaire à droite, tout en parrainant Nathalie Kosciusko Morizet. 

Désormais, il a décidé de soutenir Sarkozy, le multi mis en examen. Il est vrai que ce dernier l’a désigné comme envoyé spécial pour la méditerranée où il devrait soigner son bronzage. Accessoirement, lors d’une visite en Libye, il pourra s’informer sur les arcanes du financement de la campagne présidentielle, en 2007, de son nouveau mentor par le dictateur de l’époque, Kadhafi. Sûr que Bismuth lui en saura gré. Une attitude qu’il avait éprouvé dans le passé : le maire de Saint-Maurice n’avait-il pas soutenu un de ses adjoints qui avait détourné les fonds du C.L.A.P.A. (Centre de Liaison et d’Aide aux Personnes Agées) (Voir ici) ?

Le bon sens populaire veut que, l’âge et l’expérience aidant, on soit moins sensible aux câlineries infantiles où une sucette vient à bout de toutes les insoumissions. Cambon a dû garder une âme d’enfant sur un visage qui fut poupin pour se laisser impressionner par un titre fumeux (un véritable baise couillons) délivré par un Sarkozy au destin aléatoire.

Entre le copéiste maire de Maisons-Alfort et le sarkozyste Cambon, la guerre est latente. Bientôt, sur la Marne, futur lieu des affrontements, des goélettes armées de toute la fatuité et l’égocentrisme de nos deux édiles ne manqueront pas de se faire face sous la risée de leurs concitoyens ravis d’assister à un tel spectacle. Un feu d’artifice en plein hiver. Enfin de l’animation dans ces 2 villes endormies.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire