17 novembre 2017

L'égo surdimensioné de Michel Herbillon en exergue pour l'inauguration de la nouvelle bibliothèque du centre à Maisons-Alfort

Dans le Magazine de Maisons-Alfort de novembre 2017 en page 4, Michel Herbillon, maire honoraire (titre honorifique qui ne lui confère aucun pouvoir ni aucune prérogative particulière), se pousse du coude, selon la méthode mise au point par Sarkozy,pour être au niveau du maire actuel en plein centre de la photo et en éliminant quasi totalement la maire-adjoint chargée de la culture. 

C'est tout juste si Michel Herbillon ne va pas arracher les ciseaux des mains du maire Olivier Capitanio pour couper lui-même le ruban. 

C'est encore qui le patron, merde alors!

29 octobre 2017

Les bons comptes du maire démissionnaire

Pourquoi Herbillon ne sollicite-t-il que la mairie de Maisons-Alfort alors qu’il est député d’une circonscription englobant Charenton, Saint Maurice et Joinville ? Tout cela est immoral et sent l’abus de biens social…

Bureau : 366 € par mois. Ce prix correspondant au coût de location des bureaux sur Maisons-Alfort (moyenne des 3 quartiers Alfort – Juilliottes – Liberté)
229 € le m²/an x 19,2m² = 4.397 €/an
Question : est-ce HT ou TTC ? Est-ce charges chauffage et énergie compris ? Où est ce bureau ? Est-il gardienné ?
En fait le prix HT m²/an à Maisons-Alfort & hors charges est de : moyen 180 / haut 260
Et si c’est dans la mairie, Herbillon pourra facilement contrôler et influencer le nouveau maire…

Voiture : 275 €/mois
7CV et plus entre 5.000 et 20.000 Km
6.000 km x 0.337 + 1.288 = 3.310 €/an - (Référence Barème RSA BNC – Extrait du Bulletin
Officiel des Finances Publiques – impôts)
Ce tarif est-il HT ou TTC ? Il correspond au tarif HT de location longue durée d’une voiture genre Renault Megane, est-ce bien ce genre de voiture que va utiliser Herbillon ? Qui contrôlera que le forfait annuel de 6000 km n’est pas dépassé ? Qui paie le carburant et l’entretien du véhicule ?

Chauffeur : 1.140 €/mois
30 € HT /h
28,50 €/heure x 480 heures = 13.680 €/an
Soit un total de 1.781 €/mois et 21.372 €/an, valeur octobre 2017.

Le prix est correct mais qui va contrôler que le chauffeur effectuera les 480 heures au service d’Herbillon ? Les heures supplémentaires seront-elles facturées ? Quid des heures de nuit ?

Jean Caisse

21 octobre 2017

Maisons-Alfort : érection d'un nouveau monument

Alors que de nombreux emplacements dans la ville de Maisons-Alfort sont  aménagés, on se demande pourquoi la place devant l’Hôtel de Ville n’est qu’un espace vide et sans attrait. 

Comment agrémenter celle-ci ? 

Une idée se fait jour car, après lecture du panégyrique à la louange de Michel Herbillon occupant 25 pages dans le Magazine de la ville d’octobre 2017 et qu’on peut rebaptiser « De viris illustribus urbis Mansionibus », on prend conscience qu’il est urgent de faire voter par le conseil municipal les crédits nécessaires à l’érection d' une statue en l’honneur de ce personnage illustre : le vide de cette place sera comblé... par un autre vide !


Projet de statue

Avec procession tout autour. En grande pompe à vide  ( avide ).
En voilà une idée quelle est bonne !


20 octobre 2017

Maisons-Alfort : chronique d’un départ à la retraite haut de gamme

Après les largesses financières attribuées au maire démissionnaire (voir ici), le même jour, le Conseil Municipal a traité le cas de Madame Claudine PESQUÉ, sa Directrice Générale des Services, qui a annoncé devoir quitter le navire pour cause de départ en retraite.

En guise de cadeau, elle a demandé à la ville de lui payer 2 années de cours d’italien dans un organisme privé pour un montant de 3 000 euros. Le nouveau maire s’est exécuté ; 35 années au service de la ville à la direction des services valaient bien un ultime service en retour.

La délibération précise que tout cela obéit à une tradition qui vise à récompenser les responsables des services communaux. A ce tarif, on imagine l’étendue des services rendus.

Dans toute société, lors du départ en retraite d’un collaborateur il est d’usage de faire une quête auprès des membres du personnel, direction comprise, qui cotisent de leurs poches, le futur retraité offrant un pot qu’il paie de ses propres deniers. Il est probable qu’ici, tous les frais ont été pris en charge par la ville. Au diable l’avarice !

Traditionnellement, la ville chipote pour attribuer quelques dizaines d’euros à des gagne petit, des associations qui galèrent à longueur d’année. Ici c’est une autre dimension. L’argent des contribuables au service des petits (et gros cadeaux) de quelques-uns. Pourquoi se gênerait-on ?

Les membres de l’opposition au conseil municipal ne doivent plus savoir où ils habitent. Après s’être abstenus lors du vote concernant M. Herbillon, 2 membres de gauche se sont réveillés subitement pour voter contre oubliant de réveiller le 3ème qui a voté pour. Quant au vert qui a donné son accord, il a dû trouver que l’apprentissage de l’italien était une contribution à la cause écologique qu’il convenait d’encourager.

19 octobre 2017

Le maire démissionnaire de Maisons-Alfort bientôt canonisé ?

A la lecture du numéro d’octobre 2017 du Magazine de votre Ville de Maisons-Alfort, on est submergé par une rétrospective de vingt-huit (28) pages sur 48 au total, consacrées à la gloire du Grand Timonier Michel Herbillon et à sa quasi béatification… Trop c’est trop, le culte de la personnalité digne de Kim Jung-Un, il ne lui reste plus qu’à s’auto décerner le titre de « Brillant camarade » comme son modèle coréen.

Michel Herbillon qui fut maire puis député-maire et maintenant uniquement député par application du non cumul des mandats, mais quand même conseiller municipal et maire honoraire de Maisons-Alfort. 


Belle hypocrisie que sa démission de son mandat de maire car en fait c’est toujours lui qui dirige en sous-main la commune…

06 octobre 2017

Maisons-Alfort : petits arrangements entre amis

Au cours du dernier Conseil Municipal, la majorité, sous la houlette du nouveau Maire, a prévu une bien curieuse manipulation. Seul le conseiller municipal vert s’est opposé, les élus de gauche se sont abstenus ; ils devaient être encore dans la béatitude indolente des vacances d’été.

Qu’on en juge : cette majorité a mis à disposition de Michel Herbillon - à titre onéreux - un bureau, un véhicule municipal, (avec chauffeur, s’il vous plaît), le tout estimé, par ledit Conseil, à la modique somme de 21 372 €/an + charges sociales.

Que signifie « à titre onéreux » ? La mairie serait-elle agence immobilière, loueur de véhicule ou agence d’intérim ?  Pourquoi Michel Herbillon ne paie-t-il pas directement ce qu’il utilise aux organismes privés ? Quand on pense que le député n’avait pas de mots assez durs pour fustiger ceux qui attendent tout de la puissance publique, leur opposant les vertus des entreprises privées qu’il s’est bien gardé de solliciter ici. La dure loi du portefeuille est un moteur inégalé pour faire (provisoirement) acte de contrition !

Qui sera gagnant ? Qui sera perdant ?

Nous connaissons la réponse : les perdants seront les maisonnais ! Si vous êtes nécessiteux, sans le traitement d’un député, le Maire saura vous récompenser, vous aussi, en vous offrant ces différents avantages…

Vive la moralisation de la vie publique !

Jean Naymar