03 février 2015

Les problèmes techniques de la poste à Maisons-Alfort

Lundi 2 février 2015 au matin, le bureau de poste de l’avenue de la Liberté à Maisons-Alfort était fermé. A l’entrée, un message signalait qu’il y avait des problèmes techniques et que les guichets seraient ouverts à 14h.

On imagine une brigade d’informaticiens, d’électriciens de serruriers ou d’autres corps de métier, fébriles, en train de s’affairer derrière le rideau de fer à rechercher la panne et régler ces maudits problèmes techniques. Les clients qui avaient trouvé le rideau baissé avaient beau prêter l’oreille mais aucun bruit ne s’échappait de l’intérieur, pas même un coup de marteau. Et pour cause, car le bureau de poste est flambant neuf, rénové entièrement avec plein de dispositifs plus sophistiqués les uns que les autres visant à confier à l’usager l’exécution d’opérations naguère réalisées par un employé.


On n’imagine pas que la poste ait pu mentir à ses clients et que la raison profonde de cette interruption de service ait pu être un manque d’effectif. Ce n’est pas possible puisqu’on a rénové, peinturluré tout bien joli, tout bien propret et installé des automates ; tout ce qu’il faut pour réduire le personnel ! On ne peut à la fois marquer toute la considération qu’on porte à la clientèle du quartier en mettant à sa disposition un bureau flambant neuf pour ensuite lui mentir effrontément. Quoique ! Car ce n’est pas la première fois qu’on doit déplorer des problèmes techniques.

Il serait bien que le maire tire cette affaire au clair afin que certains habitants de Maisons-Alfort n’apparaissent pas comme les parents pauvres de la ville. Quoique ! On sait qu’il a longtemps délaissé ce quartier. Il serait dommageable qu’émergent dans sa ville les prémices d’une lente dégringolade du service public : une version urbaine de ce qu’on appelle dans nos campagnes la désertification.


Yan Amar

Aucun commentaire:

Publier un commentaire