13 novembre 2014

Les frustrés du suffrage universel à Maisons-Alfort ont trouvé un exutoire : cireurs de pompes.

Dans nos colonnes (voir ici) nous avions relaté les pérégrinations de quelques zigotos « apolitiques » maisonnais qui avaient cru bon de se lancer en politique. Cette action faisait suite à leur coup de force avorté pour prendre les rênes du PS local en tentant d’adhérer en nombre une année avant les élections municipales.



Leur liste n’ayant pas recueilli les 5% de voix nécessaires pour être représentés au conseil municipal, ils vivent dans le ressentiment. Tels des adolescents boutonneux qui se paluchent à la vision d’un film classé X ou le toutou qui s’excite devant la grille qui lui interdit de rejoindre la chienne en chaleur, ils assistent régulièrement à tous les conseils municipaux, forts marris d’être cantonnés au milieu de la populace derrière la barrière fatidique qui scelle leur impuissance à accéder à leur Graal : cette reconnaissance locale à laquelle ils aspirent.

Et ils éructent contre le dirigeant local du PS, source de tous leurs malheurs et opposant notoire à la majorité actuelle. Pour cela, ils n’ont rien trouvé de plus efficace que de cirer les pompes du maire ! Et ça astique dur (une activité décidément bien en vogue chez eux) ! Et ils le font savoir sur leur blog à propos d’une subvention attribuée à l’Ecole Vétérinaire (voir ici). Une information qu’ils ont puisée dans la presse. Car ces branquignols de la politique peinent à alimenter leur blog. Au point qu’ils nous ont fait le déshonneur d’un long article comme si nous faisions l’actualité à Maisons-Alfort. Le nec plus ultra de l’information, pour eux, c’est la chute d’une grue quand ils ne sont pas les porte-voix de la PEEP (grâce à une adhérente qui sévit dans leurs rangs).

Sûr que tant de sollicitude va finir par attirer la bienveillance du maire. Peut-être qu’aux prochaines élections sera-t-il plus conciliant au moment de la constitution de sa liste. Putain encore 5 ans et demi à attendre ! Dans l’intervalle, un coup de pouce : son anniversaire, c’est le 6 mars. A ne pas oublier !


Sam Suffit

Aucun commentaire:

Publier un commentaire