08 juillet 2013

A Maisons-Alfort, les promoteurs immobiliers déroulent le tapis rouge

A Maisons-Alfort, c’est la classe. Après les candélabres et les passages cloutés aux armoiries de la ville, voici que les promoteurs immobiliers déroulent le tapis rouge. C’est comme au festival de Cannes ! Ne rentrent que ceux qui ont le privilège de fouler le tapis rouge.

On sélectionne la clientèle. On ne va pas se mêler à la racaille, à la plèbe, à la populace, au tout venant, aux pékins de bas étage. Désormais, pour acquérir un appartement, il faut montrer pattes blanches. Et quoi de plus sélectif que de faire des ventes privées. Si, Si ! On vous le dit ! D’ailleurs, c’est écrit dessus. A l’entrée. Qui sait si le carton d’invitation bristolisé n’est pas devenu le sésame sans lequel vous n’êtes pas autorisé à franchir le pas de ce lieu. On cherche le groom !


Et puis foin de convenances ! On annonce la couleur. A Maisons-Alfort, on ne construit pas des immeubles. Face à la mairie, c’est une villa qu’il s’agit d’ériger Toujours la classe. On est dans le haut de gamme. Les immeubles, c’est pour les banlieues populaires.
Tout cela fait partie d’un rituel qui perdure depuis plusieurs décennies : la construction de logements pour les plus huppés. D’ailleurs, n’est-ce pas un tapis rouge (et accessoirement les euros) que le maire déroule depuis des années sous les pieds des promoteurs immobiliers ? Une métaphore qu’ils ont illustrée de la meilleure des façons. Il n’y avait pas de plus bel hommage. Sûr que le maire l’a accueilli à sa juste valeur. C’est un sentimental.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire