21 septembre 2014

A Maisons-Alfort, voici Weforyou: un Big mystère succède à Bygmalion

Les lecteurs attentifs et perspicaces du magazine municipal ont pu constater que la réalisation dudit document avait changé de prestataire pendant l’été. Le nom d’Idéepôle, filiale de Bygmalion, a été remplacé par Weforyou, un nom « bien de chez nous », qui fleure la magouille à plein nez.


Nos lecteurs assidus se souviennent des conditions contestables qui avaient présidé à l’attribution du marché à Idéepôle (voir ici). En son temps, nous avions dénoncé la méthode du maire qui avait favorisé la filiale de Bygmalion contre toute logique. Le plus cocasse, c’est que Idéepôle avait été choisie en raison " d’une meilleure disponibilité supposée des intervenants de la société Idéepole par rapport à sa concurrente ". A présent que Bygmalion a déposé le bilan, on mesure la pertinence de cette appréciation ! Quelques hurluberlus en mal de notoriété dans notre ville et blogueurs de pacotille s’étaient évertués à contester notre analyse (voir ici). Les faits nous ont donné raison face à ces énergumènes "apolitiques" qui ne cessent de politiser leur discours divulguant chaque jour un peu plus leurs carences dans ce domaine.

Qui se cache derrière Weforyou ? Mystère. Weforyourbusiness, Weforyour€uros, Weforyourpépettes, un anglicisme sous lequel se dissimulerait une pompe à phynances ? Après les turpitudes de la maison Bygmalion, que nous réserve Weforyou ? Rien de bien si on se réfère aux conditions d’attribution du marché, hors de toute légalité : pas d’appel d’offres, aucune réunion de la commission idoine, aucune consultation des conseillers municipaux. D’ailleurs, depuis que la maire a refusé à l’opposition de siéger dans la commission d’appel d’offres, on est entre soi. Comme à l’UMP. La démocratie a fait un grand pas à Maisons-Alfort !


Yan Amar

Aucun commentaire:

Publier un commentaire