16 octobre 2014

Rentrée scolaire à Maisons-Alfort, le maire mange son chapeau

Les parents d’élèves des écoles maternelles et élémentaires avaient reçu, en février 2014, une lettre personnelle du maire pour les informer qu’il n’appliquerait pas la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014. Pour justifier sa décision, il n’avait pas hésité à s’appuyer sur "l’avis très majoritaire des familles maisonnaises et de 85% des enseignants" qui, selon lui, étaient opposés à cette réforme. Et pourtant, en tant qu’élu, il savait mieux que quiconque qu’il ne pourrait échapper à sa mise en œuvre, le gouvernement ayant laissé 2 années aux maires pour se mettre en conformité avec la loi.



Ce refus d’appliquer une réforme voulue par le gouvernement et la majorité nouvellement élue n’était qu’une manœuvre électorale destinée à s’attirer les suffrages d’électeurs mécontents de la politique du gouvernement. En pleine campagne électorale, il n’avait pas hésité à utiliser le fichier des parents d’élèves pour s’adresser à eux, procédé très discutable s’agissant d’un maire qui ne cesse, en de telles circonstances, de prôner l’égalité pour tous les candidats.

Hypocrisie quand tu nous tiens !


Nick Tonmer

Aucun commentaire:

Publier un commentaire