03 décembre 2013

Marché de Maisons-Alfort : un étalage de malfaçons

Les travaux réalisés sous l‘égide SEMACO (presque… car ce n’est pas complètement terminé) ont consisté sur le marché de Charentonneau :

  • Repositionnement des étals des commerçants en les reculant de façon à élargir les allées pour les clients. Très bien pour les clients mais la solution choisie par garde-corps bloquant les étals est très couteuse. De simples taquets de 10 cm de haut fixés au sol auraient suffit et auraient couté beaucoup moins cher. De plus les angles des garde-corps sont coupants et un accident par chute d’un enfant ou d’une personne âgée peut avoir des conséquences dramatiques. Il faudrait protéger ces angles.

  • Réfection du revêtement du sol des allées. Seule la partie de sol des allées entre les étals a été traitée. Le sol entre murs et étals où se trouvent les commerçants est dans l’état brut initial. Boulot fait à moitié.

  • Pose de portes coulissantes automatiques à chaque entrée du marché pour éviter les courants d’air. La solution installée est très mauvaise. Du fait des allées et venues permanentes des clients et la présence d’étals quasiment placés contre ces portes, les portes « pompent » en permanence, c’est-à-dire qu’elles n’ont même pas le temps de se refermer après le passage de client qu’elles doivent s’ouvrir à nouveau. Conséquence : les commerçants les bloquent en position ouvertes et il y a toujours autant de courants d’air qu’avant la pose de ces couteuses portes automatiques !!!

Enfin, les commerçants râlent car l’élargissement des allées a eu comme conséquence le rétrécissement de l’espace entre murs et étals où ils officient…. Et en plus le montant de la cotisation a augmenté !

Bref, comme souvent à M-A il y a eu un manque de concertation et de réflexion pour trouver une solution intelligente, efficace et économique aux problèmes.   


C Moalcha

Aucun commentaire:

Publier un commentaire