12 décembre 2013

Maisons-Alfort : garantie communale et risque financier ?

Les réunions du Conseil Municipal de Maisons-Alfort du 21 juin 2012 et du 3 octobre 2013 ont approuvé des résolutions destinées à confier pour une durée exagérément longue de 15 ans  à une société privée, la SEMACO, diverses missions évoquées ci-après :

  • Poursuite de la politique d’externalisation de la gestion des marchés alimentaires de la ville en continuant à la sous-traitant à la SEMACO alors qu’on peut penser que les effectifs du personnel communal soient suffisants pour assurer cette mission en interne.

  • Réalisation par la SEMACO de travaux de modernisation et d’embellissement des bâtiments publics de ces marchés (intervention sur des locaux n’appartenant pas à SEMACO), alors que cette mission devrait être logiquement assurée par les services techniques de la Ville rémunérés par les contribuables dont c’est la raison d’exister.  Comme la SEMACO n’est pas une entreprise de BTP, il est évident que ces travaux sont ensuite sous-traités  à d’autres entreprises. On se trouve donc en présence de sous-traitance en cascade dont raffolent en particulier nos administrations territoriales. Je sous-traite, tu sous-traites ... les prix montent et les responsabilités sont tellement diluées qu'il n'y a plus que des irresponsables !

Cerise sur le gâteau ! Pour compléter ce contrat, certainement mirifique pour SEMACO, le Conseil Municipal du 3 octobre 2013 a  approuvé la garantie communale d’emprunt à hauteur de 80% à la société privée SEMACO pour un prêt d’un  montant de 1.280.000 € destiné au financement des travaux de modernisation des marchés du Centre-Ville et de Charentonneau confié à cette même société !  Cette résolution laisse à penser que la surface financière ou l’endettement de la SEMACO ne serait pas compatible avec le montant de l’emprunt souscrit. Cela représente donc un risque financier pour les contribuables de Maisons-Alfort devenus involontairement garants d’une société privée dont la situation financière peut se détériorer ! Est-ce que la ville de Maisons-Alfort a assuré ses arrières si par exemple SEMACO dépose son  bilan?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire