12 octobre 2012

Quand les Copéistes font la fiesta à Maisons-Alfort

Le Moulin brûlé, haut lieu des fêtes et autres agapes à Maisons-Alfort, a accueilli récemment la fine fleur des UMP locaux. Était conviée également la plèbe maisonnaise, enfin, une certaine catégorie. En majorité, des personnes aux tempes argentées qui connaissent les lieux pour régulièrement festoyer aux frais de la municipalité et accessoirement assister à un spectacle avec gambettes et poitrail bien dénudés. Tout cela sur invitation du maire.

Ce soir là, on avait fait sobre, si on peut dire. Sur scène pas de Bluebell Girls aux longues jambes bien galbées mais une brochette de pontes de l’UMP au verbe bien acéré. Tout ce beau monde entourant le maire de Maisons-Alfort, l’hôte, et le maire … de Meaux, l’autre, qui tenait la vedette.

Ah ! Le Copé ! Il est gratiné le bonhomme ! Un spectacle à lui tout seul car il a de la répartie, le bougre, depuis qu’il a décidé d’abandonner la langue de bois. Et ça fuse tous azimuts. Car il est décomplexé. Un décomplexé de droite c’est quoi, me direz-vous ? Tout simplement, un UMP qui a franchi le Rubicon vers l’extrême-droite.

Et ça marche. Ça diffuse dans l’assistance. Ça imprègne.

  • le pain au chocolat et le ramadan (voir ci-dessous) ? S’il le dit ça doit être vrai, répondent des quidams interviewés dans la salle.

Le rapprochement avec le FN ?

  • Si on veut gagner, il faut se lier avec le FN, nous dit une conseillère municipale de Maisons-Alfort. 

Bigre ! Voilà qui est dit ! Venant d’une conseillère municipale, ce n’est pas de la gnognotte. C’est du lourd. Un conseiller municipal, ça réfléchit sinon ça ne serait pas conseiller municipal. Il est probable que tous les conseillers municipaux assis au 1er rang, rameutés par le maire, étaient dans la même veine. Sinon ils ne seraient pas conseillers municipaux de la majorité municipale qui soutiennent Copé qui dénonce le racisme anti blanc, qui fustige les voyous qui font ramadan mais préfèrent le croissant au pain au chocolat.

Voilà une sacrée soirée !

Ceux qui voudraient assister au spectacle « en live », si on peut dire,  peuvent se connecter sur le site suivant. Ouverture du rideau à partir de 2’30.



De notre envoyé spécial sur le front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire