16 septembre 2012

Le maire de Maisons-Alfort éclaire ses sujets

Le magazine de septembre 2012 présente les nouveaux réverbères que la ville installe dans les rues : « ils diffusent une lumière plus intense qui renforce la sécurité ». Et comble du chic, ils ont été dessinés spécialement pour Maisons-Alfort. De la haute couture ! Du fait main ! La classe ! Quant au coût, motus. Attention ! Qu’on ne se méprenne pas ! Il ne s’agit pas de vulgaires réverbères. Les réverbères, c’est pour les municipalités populaires. A Maisons-Alfort, on installe des candélabres. A l’ancienne ! Bientôt, le maire va nous sortir les chandeliers.

D’après l’article, ils sont destinés à renforcer la sécurité, ce qui est le moins puisque la fonction principale d’un réverbère est d’éclairer la rue. Mais les candélabres made in Maisons-Alfort, perchés à près de 20 m (logique : plus ils sont hauts, mieux ils éclairent le sol !), sont encore plus performants car ils éclairent aussi les façades des immeubles. Dès fois que le-monte-en l’air Arsène Lupin s’aviserait de reprendre du service ! Ce faisant, ils envoient leurs rayons lumineux dans les chambres à coucher voisines ce qui n’est pas très indiqué pour favoriser le sommeil réparateur des maisonnais. Quant aux insomniaques et quelques autres, il leur reste à acheter un rideau occultant et envoyer la facture à la mairie.

Des candélabres, donc ils sont beaux. Une lumière plus intense donc ils renforcent la sécurité. Ils sont « moins énergivores » donc ils sont économiques et écologiques. Le panard on vous dit. Sauf qu’en matière de pollution, il existe un domaine qui s’appelle la pollution lumineuse. Domaine que le maire ignore puisqu’il multiplie les loupiotes comme il plante les fleurs et ce n’est pas peu dire !

La morale de cette histoire nous la laisserons à nos plus fidèles compagnons de la race canine.

Deux chiens se promènent à Maisons-Alfort. Soudain, l'un d'eux se met à frétiller de la queue puis dit :
- T’as vu, un réverbère tout neuf ! Ca s'arrose !


Claire Delune

PS : le maire est prêt à tout pour rendre la vie moins sombre à ses condisciples. De tels candélabres ont été installés dans la rue Louis Braille. Ça ne s’invente pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire