12 juin 2010

Les bruits qui courent

Il se dit, dans les communes de Maisons-Alfort et de Saint-Maurice, que les maires ont envie de quitter leurs places.

Quoi ?

Oui, la rumeur.

Mais rassurez-vous ! Jamais ils ne trouveront un remplaçant à leur hauteur ! Alors, répondant à l’immense sollicitation du bon peuple, ils vont rempiler.

Et puis, en ces temps d’affaire Boutin et autres, croyez-vous qu’ils vont laisser tous ces avantages (sans oublier les privilèges) pour une misérable sinécure de sénateur à  plus de 13 000 € nets par mois, ou de député, à  11 500 € net par mois. Sans oublier les compléments pour les assistants parlementaires…

Les temps sont durs. Alors… restons maires.

C. Moalcha


N.B. En ces temps de discussions sur les retraites, savez-vous qu’un sénateur bénéficie d’une retraite de 1 932 € net par mois, après un mandat de 6 ans. 3 fois plus soit 5 796 € s'il a fait 3 mandats. Au bout de 23 ans de mandat (oui ça existe) 6 440 € net.
Pour un député, après un mandat de 5 ans c'est 1 549 euros net. 3 fois plus soit 4 647 € net s'il a fait 3 mandats.

Nous sommes loin des 160 trimestres (et quelques uns de plus) de cotisations qu'on impose aux salariés du privé !

Quand on vous dit que la vie est dure…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire