12 juin 2010

Dans nos communes, le Festival de l’Oh, ou comment l’eau paiera

Nos trois maires (Maisons-Alfort, Charenton, Saint-Maurice) ont voté pour la reconduction  du contrat avec le Sedif  syndicat des eaux d’Ile-de-France) sans en référer à leurs conseils municipaux.

Un contrat qui dure depuis vingt-sept ans… Un beau mariage !

Ce même Sedif, dont Christian Cambon est vice-président (vice seulement) est encore épinglé par la Chambre régionale des Comptes pour… une comptabilité dite : « tronquée, parsemée de subterfuges ».

Tout ça, pour nous faire payer l’eau plus chère. Festival de l’Oh ? Pas si eau nette que ça !

Réflexion annexe : Cambon est-il vice-président bénévole, comme son amie Boutin ?


Homère Dalors

Aucun commentaire:

Publier un commentaire