13 avril 2010

A Saint-Maurice, le maire se met les bourgeois à dos (enfin !)

Après avoir fait traîner, plus de vingt ans, une « opération » immobilière face à la maison natale d’Eugène Delacroix, avec une suite de projets plus beaux les uns que les autres, après avoir choisi un promoteur qui a donnétoutes insatisfactions pour des constructions au-dessus de la vieille église de Saint-Maurice, près du cimetière, le bon maire de cette commune était sur le point de faire réaliser une autre opération immobilière, rue des Epinettes, à la place de l’ancien cinéma Capitole. En oubliant que les habitants de ce quartier, plus bourgeois, ne laisseraient pas faire…

Alors, courageux, il leur donne le bébé : « à vous de faire un projet ». Avec seulement quelques mois pour présenter le bébé – même pas neuf mois !  

Ce maire qui dit aimer sa ville (plus que les honneurs ?) lui enlève progressivement tout son attrait. Disparition des commerces de proximité, remplacés par les supérettes (un exemple)…

 Un bon maire, on vous dit, mais qui n’a pas digéré les dernières régionales : en minorité dans sa commune, cette mauvaise pilule ne passe pas. Alors il lui reste la pilule du lendemain… pour faire un beau bébé immobilier à la place du cinéma Capitole.

Quand le bâtiment va… tout va !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire