17 mars 2010

Le roi du bouchon

Non, il n’est pas en liège, ni en synthétique.

Ce bouchon est celui que doivent franchir tous les automobilistes, au carrefour, devant la mairie de Maisons-Alfort.

Au prétexte d’embellir, l’administration municipale fiche la pagaille. Même les chauffeurs de la R.A.T.P « ne trouvent pas la solution géniale ». Euphémisme…

Combien d’euros pour un tel massacre ? Pourquoi ne pas avoir acheté les terrains aux trois coins de ce carrefour pour en faire une place digne de ce nom, avec circulation intelligente ? Parce qu’il faut satisfaire la promotion immobilière, mon bon monsieur,  et plus il y a de sujets, plus le maire est important.

Alors, pardi, il faut une ville avec beaucoup de sujets. Mais là, à ce carrefour, il y a un gros sujet de mécontentement, et c’est un sujet qui ne passe pas !

Quand le maire organisera-t-il la fête du bouchon ?

Au prétexte d’écologie, les embouteillages (même aux heures creuses ce qui est un signe évident de la réussite de ce carrefour…) provoquent une overdose de gaz d’échappement. De plus, les acheteurs quittent ce quartier où ils ne peuvent plus stationner pour leurs courses (ça, c’est dans le cadre de la défense du commerce de proximité !)

Le nouveau cri de ralliement : je fais ce que je veux et je vous em... !
Dites-nous, Monsieur le Maire, chevalier dans l’ordre du bouchon, au total, combien coûte votre lubie ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire