13 mars 2011

Le maire de Maisons-Alfort lancé dans une opération de parrainage

C’est dans une action humanitaire que s’est lancé le maire à l’occasion des élections cantonales. Dans le canton sud, il a investi une personne de son équipe municipale qui fut, encore il y a peu, la directrice de sa communication avant qu’il ne la vire comme une malpropre. A présent, c’est aux électeurs qu’il a décidé de confier le sort de Mme Parrain. 

Pour être sûr qu’elle ne dise pas de bêtises, on lui interdit de s’exprimer. D’abord, c’est le maire qui lance un message aux Maisonnais pour annoncer sa candidature, ensuite on la présente en déroulant son CV avec, en guise de programme au sein de l’assemblée départementale, la liste des actions à venir du programme de la majorité municipale élue en 2008 dont elle ne fait pas partie. Après avoir été interdite de toute expression écrite personnelle, on est surpris de voir la candidate employer le je dans sa profession de foi et on est à la recherche du nègre qui lui a servi de plume. Et point n’est utile de faire des investigations parmi les membres locaux de l’UMP puisque le parti du Président ne présente pas de candidat. Quant à son expression orale, les électeurs du canton sud attendent encore la traditionnelle invitation à une réunion publique. Il est vrai que les élections cantonales ont lieu en plein hiver, une période dangereuse pour les cordes vocales. D’ailleurs, n’apparaît-elle pas une écharpe autour du cou sur tous ses tracts !

Et pour montrer sa véritable indépendance, la candidate demande... que le don en soutien à une si belle campagne soit adressé à ... Michel Herbillon. En voilà un qui sait tenir les cordons de la bourse !!!

Si d’aventure elle devait être élue au Conseil Général, il est probable qu’un de ses premiers investissements serait l’achat d’une oreillette.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire