02 mars 2020

Lateigne ou bernique

Nous avons eu Michel Montaigne qui nous a beaucoup apporté.

À Maisons-Alfort nous avons Michel Lateigne. Non content de se faire offrir bureau, voiture, chauffeur, - par la Mairie -, d’allouer trois mille euros (aux dépens de la commune, toujours) à sa compagne lors du départ à la retraite d’icelle, voilà qu’il revient au Conseil Municipal (encore à l’Urbanisme ?)

Un ancien maire qui n’arrive pas à décrocher des honneurs... et des indemnités qui vont avec.

Un homme totalement désintéressé. Un homme bon et généreux : il a même été caution de sa copropriétaire et employée lors de leur achat en commun de l’appartement de 174 m2, rue du Cirque à Paris. Mélange de genre pas très éthique.

Il n’a pas le droit d’être Maire, il se met adjoint ! Quel beau détournement de loi !

Un opposant le traitait de bernique, ne serait-ce pas plutôt une teigne ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire