06 octobre 2017

Maisons-Alfort : petits arrangements entre amis

Au cours du dernier Conseil Municipal, la majorité, sous la houlette du nouveau Maire, a prévu une bien curieuse manipulation. Seul le conseiller municipal vert s’est opposé, les élus de gauche se sont abstenus ; ils devaient être encore dans la béatitude indolente des vacances d’été.

Qu’on en juge : cette majorité a mis à disposition de Michel Herbillon - à titre onéreux - un bureau, un véhicule municipal, (avec chauffeur, s’il vous plaît), le tout estimé, par ledit Conseil, à la modique somme de 21 372 €/an + charges sociales.

Que signifie « à titre onéreux » ? La mairie serait-elle agence immobilière, loueur de véhicule ou agence d’intérim ?  Pourquoi Michel Herbillon ne paie-t-il pas directement ce qu’il utilise aux organismes privés ? Quand on pense que le député n’avait pas de mots assez durs pour fustiger ceux qui attendent tout de la puissance publique, leur opposant les vertus des entreprises privées qu’il s’est bien gardé de solliciter ici. La dure loi du portefeuille est un moteur inégalé pour faire (provisoirement) acte de contrition !

Qui sera gagnant ? Qui sera perdant ?

Nous connaissons la réponse : les perdants seront les maisonnais ! Si vous êtes nécessiteux, sans le traitement d’un député, le Maire saura vous récompenser, vous aussi, en vous offrant ces différents avantages…

Vive la moralisation de la vie publique !

Jean Naymar

Aucun commentaire:

Publier un commentaire