08 février 2017

Le quart d’heure de célébrité du député-maire de Maisons-Alfort

Enfin ! Le député maire de Maisons-Alfort vient d’accéder au Graal.

La quête de célébrité nationale qu’il recherchait vainement en postulant régulièrement à un maroquin (ministre) ou bien un demi-maroquin (secrétaire d’Etat) a trouvé une issue par ce que Andy Warhol a appelé le « quart d’heure de célébrité ». Car c’est via la lucarne que notre édile local est apparu à la France entière. Et pas dans une émission volage de télé réalité où chacun déballe ses passions ou ses tourments intimes ! Dans une émission sérieuse où sont conviés les sachants de la média sphère et du monde économique. C’est du lourd : C dans l’air.


Notre député maire bien aimé avait été désigné par la production pour incarner le député modèle qui soutient François Fillon, sans état d’âme, avec une conviction inébranlable, chevillée au corps. Oui, vous avez bien lu. Ce franc-tireur de Copé dans la lutte pour la présidence de feu l’UMP qui ne manquait pas une occasion de dézinguer Fillon, son concurrent de l’époque, ce porteur d’eau timide qui épongeait le crâne dégarni de Copé, son favori pendant les intermèdes lors des débats télévisés de la primaire, aujourd’hui c’est la même personne qui ne manque pas de dithyrambes sur cet adversaire longtemps honni.

Au diable les emplois fictifs d’assistant parlementaire de madame Fillon Pénélope ! Calomnies, les attaques répétées contre leurs rejetons modèles ! Infondées, les accusations d’emploi de complaisance à la « revue des deux mondes » ! Pourquoi n’aurait-elle pas droit à des indemnités de licenciement comme le commun des mortels ? Et puis, n’est-ce pas une souffrance de supporter le caractère ombrageux de son époux modèle ? Tous des jaloux !

François Fillon a trouvé en notre député maire un ardent laudateur. Cela mérite bien un maroquin !

Jean Gueule


PS : A notre connaissance, dans sa fonction de député, notre député maire ne salarie pas son épouse ni quiconque de sa famille. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire