22 mai 2016

A Maisons-Alfort le maire se lance dans la démesure : une maternelle maous costaud

L’école Maternelle Edouard Herriot est en cours d’extension, et nous nous félicitons que la commune de Maisons-Alfort se préoccupe d’accueillir les jeunes élèves dans des locaux spacieux et rénovés. 


Il est cependant dommage, qu’à la vue des nouveaux bâtiments en cours de construction et que l’on peut apercevoir au-dessus des palissades de chantier, l’architecture de cette extension n’ait pas été plus joyeuse, risquant ainsi de rebuter les bambins par son caractère sévère et plus que lourd.

Est-ce que le cabinet d'architecte s’est inspiré des ouvrages de la base de sous-marins de Keroman à Lorient, qui avait été confiée en  1941 à l'ingénieur en chef Triebel dans le cadre de l’Organisation Todt ou bien la proximité du Fort de Charenton aurait-il guidé son inspiration ? Les critères esthétiques le laisse supposer, tant la ressemblance avec Keroman est grande. Par contre la comparaison avec Keroman n’est pas pertinente en ce qui concerne la réalisation de la structure supérieure de cette école maternelle, faite à partir de panneaux en béton banché assemblés puis étanchés par de la mousse polyuréthane !



 On ose espérer que l’aspect extérieur rébarbatif actuel de cette extension, constitué de grandes surfaces planes en béton nu, sera peint ultérieurement avec des couleurs chatoyantes voire décoré de personnages de bande dessinée par exemple !


On peut se demander également si un des architectes de ce cabinet serait un descendant de Triebel, ce qui expliquerait cette ressemblance frappante avec les bunkers de Keroman ? Donc pourquoi ne rebaptiserions nous pas cette école « Ecole maternelle Jacques Stosskopf », comme ce fut le cas de la base de Keroman, du nom de l’ingénieur général du génie maritime français, membre de la résistance française et héros de la Seconde Guerre mondiale ?

Heine Gross Fines

Aucun commentaire:

Publier un commentaire