07 juillet 2014

Aménagement des bords de Marne à Maisons-Alfort : comment le maire a roulé le conseil régional d’Île-de-France !

A la lecture de l’article ci-dessous, on ne peut qu’être interloqué par l’attitude du conseil régional d’Île-de-France de revenir sur sa décision de ne pas payer les 300 000 € environ de subvention qu’il devait à la ville. Cette somme avait été retenue car, à la suite d’une étude de ses services, le conseil régional avait estimé que le projet réalisé était lourd de reproches (voir ici).

Il a suffi que le maire envoie une lettre à la région arguant du rejet par le tribunal administratif du recours de l’association, pour qu’elle paie rubis sur l’ongle, sans autre forme de procès (si l’on peut dire). A aucun moment le tribunal n’a émis un quelconque avis sur la qualité du projet. En conséquence, le réquisitoire initial qui avait valu la suspension du solde de la subvention est toujours valable et vus sous l’angle régional, les aménagements des bords de Marne sont toujours aussi dangereux. Est ce que la région s’est informée sur les raisons qui ont motivé la décision du tribunal ? On veut croire que non, car sinon c’est encore plus grave pour le crédit de ses services techniques qui ont motivé leur rejet et sur les conseillers régionaux qui l’ont validé, autant de personnes dont l’avis ne vaudrait pas tripette.

Tant de légèreté et d’incohérence laissent pantois. Un petit satisfecit toutefois au maire de Maisons-Alfort qui réalise des projets de merde et arrive à convaincre les plus récalcitrants que c’est de l’or en barre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire