28 décembre 2018

A Maisons-Alfort, le maire se plaint du coût de la démocratie


Il est gratiné le petit maire de Maisons-Alfort.

Ne voilà-t-il pas qu’il fustige l’opposition de gauche qui demande la mise à disposition de panneaux destinés à l’affichage d’opinions, c’est-à-dire à l’expression du pluralisme. Tout cela au motif que cela coûterait 33 000 euros à la ville.

Pour plonger un peu plus dans le ridicule, il précise que la loi date de 40 ans. Autrement dit, depuis 40 ans, les maires successifs de Maisons-Alfort sont hors la loi. La persévérance dans l’erreur n’est pas une justification.

L’outrance étant l’argument massue, il ose la modernité : de tels panneaux ne seraient pas écologiques. Bigre !

On lui fera remarquer en quoi obéissent-ils aux critères écologiques, ces panneaux à la gloire du Maire, juchés sur de gros blocs de béton qui encombrent nos trottoirs, pour annoncer, immense nouvelle, le rafraîchissement de la peinture de la salle de classe de CM1 de l’école primaire Parmentier. N’est-ce pas une source de pollution visuelle (sic) ! Combien coûtent-ils ?

Mais le plus discutable (re sic), c’est lorsqu’il reproche à la gauche de ne pas utiliser à plein les moyens d’expression que lui offre le bulletin municipal (ce n’est pas faux) alors que son article est la quintessence de ce qu’il ne faut pas faire en politique : attaquer un adversaire avec des arguments qui contiennent en filigrane un florilège de ses propres turpitudes.

On savait que cette majorité municipale n’accordait à son opposition que le minimum de ce que la loi imposait.

Notre petit maire vient de nous dévoiler que cela fait 40 ans qu’elle est hors la loi.

Quant au coût d’une telle mise en œuvre pour les finances de la ville, il est regrettable de constater qu’un maire se désole du prix de la démocratie. Combien coûte à la ville l’organisation d’une élection ?
Combien coûte à la ville l’ancien maire (voiture, chauffeur, bureau) alors que ses indemnités de député sont censées lui donner les moyens pour cela ?



Aucun commentaire:

Publier un commentaire