04 mars 2009

La mairie UMP de Maisons-Alfort s’oppose au gouvernement

La gauche a soumis 2 vœux lors du conseil municipal du 29 janvier 2009, un contre la suppression des Réseaux d’Aides Spécialisés aux Elèves en Difficulté (RASED), l’autre contre l’attitude du premier Ministre qui tergiverse pour transmettre le Schéma Directeur de la région Ile de France au Conseil d’Etat condition indispensable pour qu’il soit mis en application.

Ces vœux ont été adoptés grâce à l’abstention de la majorité de droite qui a refusé de prendre part au vote. Cette attitude mystérieuse doit être rapprochée d’un vote précédent lors de la présentation d’un vœu contre la mise en place du fichier EDVIGE. La majorité de droite s’était divisée. Ce refus de s’exprimer n’est-il pas un pis-aller qui vise à cacher les divisions ?

Donc, situation inédite à Maisons-Alfort, le député de la circonscription, Herbillon Michel vote des lois qui contribuent à supprimer du personnel enseignant appartenant au réseau RASED puis, de son côté, le Maire Michel Herbillon proteste contre l’application dans sa ville des lois qu’il a votées. Une pierre dans le jardin du ministre de l’enseignement, Xavier Darcos ! Une « joyeuseté » du cumul des mandats : Dr Jekyll en deçà du périphérique et Mr Hyde au-delà ou vice versa.

Pour ce qui concerne le schéma directeur de la région Ile-de-France, la ville s’oppose à l’attitude du Premier Ministre. Faut-il y voir la manifestation d’un ressentiment du postulant permanent à un poste de ministre ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire